poeme : Ne me regarde pas ainsi

Journal annachra : Dr abdellatif saifia

 

Ne me regarde pas ainsi 

Je t’en conjure ne regarde pas 

Tes yeux perçants me foudroient 

Avec leurs flèches pourfendant ma poitrine 

Transpercent la paroi de ma conscience 

La percent de reproches et de remords 

Peut-être retrouverai-je ma raison 

Ne me regarde pas ainsi 

Tu me connais même avant 

Je n’étais pas sans principes 

Mais ce mal sournois m’a poussé à commettre 

Ce que tu appelles délit et péché 

Ne me regarde pas ainsi 

Si j’étais resté vraiment fort comme d’habitude 

Je me serais protégé avec la force de mon orgueil 

Et serais resté fidèle à mes promesses 

Ne me regarde pas ainsi 

Le remords me suffit 

Dans mon réveil et mon sommeil 

Je sais que la trahison est un crime 

Mais l’injustice et ma faiblesse 

C’est plus amer et plus intense 

Ne me regarde pas ainsi 

Je t’en conjure ne me regarde pas en me faisant des reproches 

Je ne suis pas le seul à commettre un crime 

Le crime est écrit depuis le crime originel 

Cain a tué son frère 

Et aboujahl était un impie 

Ne me regarde pas ainsi 

Je ne suis pas parfait 

Je ne suis ni prophète ni ange 

Je suis né d’Adam et Eve 

Ne me regarde pas ainsi 

Comme si j’ai commis l’irréparable 

Une  incartade 

Que font oublier 

Des qualités nombreuses telles les étoiles 

Ne me regarde pas ainsi 

Rappelle-toi que j’étais ton amant qui ne s’ennuyait pas 

A entendre tes confidences 

Qui n’a jamais dévoilé tes secrets 

Ne me regarde pas ainsi 

Je te conjure 

Ne regarde pas 

Je me repens de mon péché 

Et j’aurais aimé que tu me pardonnes 

Pour le reste de ma vie

 

Tr.   Pr. Najia Abdaim  PLUME REBELLe    

About Abdellatif saifia 3875 Articles
الدكتور عبد اللطيف سيفيا

2 Comments

  1. C’est un honneur que j ai en traduisant ta belle poésie
    Je relis maintenant et je porte un autre regard sur le sens profond des vers
    Un verbe si fort
    Une belle Plume docteur Abdellatif plein e de bon sens et de sagesse

Leave a Reply

لن يتم نشر بريدك الالكتروني في اللعن